Version ordinateur
Posez-nous vos questions pour aller plus loin

Home > Promotion Immobilière

Construisez économique, construisez écologique.

| Publié le 05/07/2011

ARCHIVE

 

Alors que tous les domaines de la vie économique se mettent à raisonner en termes d'écologie, les constructeurs et autres promoteurs se conforment de plus en plus aux nouvelles normes HQE (Haute Qualité Environnementale), dans un souci de qualité et d'hygiène de vie des acquéreurs mais aussi dans un but commercial.

Le secteur du bâtiment est le plus gros consommateur d'énergie et à l'origine d'une grande partie des rejets de CO2 nationaux. Le chauffage est à l'origine de l'essentiel de ces rejets et le développement récent de la climatisation accentue ce constat.

Pour une meilleure hygiène de vie.

Construire écologique implique d'utiliser des matériaux renouvelables et de longue espérance de vie, des matériaux et installations permettant aux futurs acquéreurs d'optimiser les coûts en énergie, de gagner en qualité sonore et lumineuse par des choix d'orientation ou d'emplacement idéaux, et enfin, de réduire les déchets de chantier.

Cette politique HQE passe souvent par des études de sol approfondies, gestion des déchets, utilisation d'énergies renouvelables, études biotechniques, études bioclimatiques, isolation thermique et acoustique, ventilation et filtration de l'air, utilisation de l'énergie solaire passive et des énergies renouvelables, maitrise de la consommation d'énergie, récupération de la chaleur dégagée par les équipements.

L'étude bioclimatique quant à elle, s'attache à repérer soigneusement les opportunités offertes: relief, orientation, type de sol, accès, végétation, ensoleillement, ainsi que les agressions qu'il faudra gérer comme les pluies, vents dominants, froid, risques liés au site afin de choisir la source d'énergie renouvelable la plus appropriée et la plus économique, solaire thermique, photovoltaïque, géothermie, aérothermie.

Ainsi, l'architecte détient un rôle déterminant dans le choix des matériaux, de la structure (béton, bois, acier, brique ou une combinaison de ces matériaux) et du mode de chauffage (électrique, gaz, bois, panneaux solaires, solaire thermique) ce qui permet la réalisation d'économies dans l'entretien des locaux si ces facteurs ont bien été pris en compte dans la construction.

Par souci d'économie

Certains constructeurs tirent sur les coûts de construction afin de revendre plus facilement aux usagers, privilégiant leurs marges au confort financier et à la qualité de vie des acquéreurs, oubliant de ce fait certaines caractéristiques et performances du bâtiment, alors qu'un ouvrage doit être un bien qui dure.

 Construire écologique s'avère être une très bonne stratégie pour tous ;

- pour les constructeurs, pour qui ce peut être une opération marketing et commerciale très attractive,

- pour les acquéreurs, qui voient leurs constructions devenir un investissement (avec une rentabilité au bout de cinq ou dix ans) par les économies d'énergie que les matériaux de choix et de bonne qualité engendrent, même si cette construction HQE se traduit par un surcoût de 5 à 10 %.


Cependant, la période durant laquelle un logement est occupé par une même famille tend aujourd'hui à se raccourcir. Le temps de retour sur investissement d'équipements, améliorant les performances environnementales d'un bâtiment, devient ainsi plus long que la durée du séjour de l'occupant qui aurait investi dans l'équipement. Il décide donc souvent de ne pas investir alors que l'économie est réelle pour l'ensemble de la collectivité.

De plus, des subventions et des crédits d'impôts sont attribués en fonction des installations réalisées comme la géothermie, le chauffage solaire, le chauffe-eau solaire, l'aérothermie, les pompes à chaleur, les chaudières basse température et les chaudières à condensation, les matériaux isolants thermiquement y compris les vitrages et les volets isolants, les appareils de régulations, les appareils de chauffage au bois.

Exemples :

Pour les habitations principales achevées depuis plus de deux ans, le taux est de 15 % pour les chaudières à basse température individuelles et collectives et 25 % ou 40%* pour les chaudières à condensations .

 Sur le coût des équipements de production d'énergie utilisant une source d'énergie renouvelable ou des pompes à chaleur pour les habitations principales neuves ou anciennes, le taux est de 50 %. Cette mesure remplace les subventions pour l'énergie solaire jusque là accordées par l'ADEME dans la limite des budgets.

Montant des crédits d'impôt

Taux 2006

chaudières à basse température

15 %

chaudières à condensation

25 % ou 40 %*

matériaux d'isolation thermique
  
25 % ou 40 %*

appareils de régulation de chauffage

25 % ou 40 %*

équipements de production d'énergie utilisant une source d'énergie renouvelable

50 %


* Le taux est de 40% si ces équipements sont installés dans un logement achevé avant le 01/01/1977 et que les installations sont réalisées au plus tard le 31 décembre de la deuxième année qui suit celle de l'acquisition du logement.

La liste des équipements, matériaux et appareils qui ouvrent droit au crédit d'impôt est fixée par arrêté du ministre en charge du budget.

 Même pour ceux qui ne sont pas imposables :
Accessible à tous, le crédit d'impôt est non limité en volume. Le crédit d'impôt est soustrait du montant de l'impôt sur le revenu dû. Mais contrairement à la réduction d'impôt, qui ne peut pas faire l'objet d'un remboursement, un crédit d'impôt peut être partiellement ou totalement remboursé. De plus il ne dépend pas du niveau d'imposition : il est soit déduit directement de l'impôt à payer, soit remboursé - via l'envoi d'un chèque ou un virement si l'usager fournit un RIB - lorsque le niveau d'imposition est faible ou nul.

Astrid DELPIERRE

Cet article est mis en ligne à des fins d'information du public et dans l'intérêt des justiciables. Il est régulièrement mis à jour, dans la mesure du possible. En raison de l'évolution permanente de la législation en vigueur, nous ne pouvons toutefois pas garantir son application actuelle et vous invitons à nous interroger pour toute question juridique ou problème concernant le thème évoqué au 01 56 79 11 00. En aucun cas le Cabinet ne pourra être tenu responsable de l'inexactitude et de l'obsolescence des articles du site.

Vous voulez plus d'informations ?

Plus de conseils ? Appelez-nous.

+33 (0)1 56 79 11 00

90 av. Niel - 62 & 69 rue Ampère 75017 Paris

Les lecteurs d'Avocats Picovschi Immobilier ont aussi aimé

Votre avis nous intéresse

Le responsable de traitement des données à caractère personnel collectées sur le présent site Internet est Gérard PICOVSCHI, Avocat au Barreau de Paris. Les informations recueillies font l'objet d'un traitement informatique destiné à respecter nos obligations déontologiques et à prévenir d'éventuels conflits d'intérêts.Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d'un droit d'accès et de rectification aux informations qui vous concernent, que vous pouvez exercer en vous adressant au service Informatique et Libertés : 69 rue Ampère, 75017 Paris (e-mail : avocats[at]picovschi.com). Vous pouvez également, pour des motifs légitimes, vous opposer au traitement des données vous concernant.