Version ordinateur
Posez-nous vos questions pour aller plus loin

Home > Baux

Bailleur, l'avocat en droit immobilier vous informe sur la procédure d'expulsion

| Publié le 22/01/2013

Ecrit par : Alexandra Gherardi, Juriste, Avocats Picovschi

SOMMAIRE

Lorsque votre locataire ne paie plus ses loyers, vous souhaiteriez qu’il quitte sur le champ l’appartement que vous lui louez et cela paraît parfaitement légitime.  Néanmoins, au niveau de la loi, ce n’est pas aussi simple que cela. En effet, la procédure d’expulsion appelle à un formalisme précis ainsi qu’à des intervenants particuliers qui seront seuls compétents pour agir. Pour ne pas se lancer dans une procédure trop longue et périlleuse, mieux vaut s’entourer, dès le début des impayés, d’un Avocat expert en droit immobilier tel qu’Avocats Picovschi.

La procédure à suivre

D’après l’article 68 du Code des procédures civiles d’exécution, l'expulsion ou l'évacuation d'un immeuble ou d'un lieu habité ne peut être poursuivie qu'en vertu d'une décision de justice ou d'un procès-verbal de conciliation exécutoire et après signification d'un commandement d'avoir à libérer les locaux.

En outre, vous ne pouvez pas agir directement en procédant à l’expulsion vous-même. Vous devez être muni d’un titre exécutoire qui vous autorisera à demander l’expulsion.

Le procès verbal (PV) de conciliation est possible soit directement soit par l’intermédiaire d’un juge. Ce PV contient les termes de la conciliation et doit être signé par les parties et le juge, ce qui lui donnera valeur exécutoire.

Si vous ne parvenez pas à une conciliation (et c’est généralement le cas), vous pourrez saisir directement le tribunal qui rendra alors une décision de justice.

Le rôle de l’avocat est ici primordial étant donné que de son argumentaire dépendra l’issue du procès. En effet, l’avocat pourra adopter une ligne d’attaque en arguant que votre locataire est de mauvaise foi et que vous avez été très patient jusque là, au-delà de cela, le juge hésitera dans ce cas à accorder des délais de grâce à votre locataire comme il a le pouvoir de le faire.

Le jugement doit contenir la mention expresse de l’expulsion et il doit avoir force exécutoire pour pouvoir être appliqué (cela signifie qu’il ne doit plus exister de moyens de recours possibles contre la décision).

Une fois le titre exécutoire obtenu, vous devrez faire appel à un huissier de justice afin que ce dernier délivre un commandement de quitter les lieux.

Dans le cas d’une occupation illicite de votre appartement, il existe une procédure simplifiée. Néanmoins, il faudra tout de même déposer plainte, faire une demande au Préfet et procéder à quelques autres formalités pour que les occupants sans droit ni titre quittent le logement.

Un titre exécutoire difficile à mettre en œuvre

Ce n’est pas parce que vous avez obtenu un titre exécutoire que les ennuis sont terminés. En effet, différents problèmes peuvent survenir pour vous bailleur.

Tout d’abord, si le locataire est sommé de quitter les lieux pendant l’hiver, il pourra revendiquer la trêve hivernale, il ne sera donc pas obligé de quitter les lieux malgré le titre exécutoire qui est en votre possession.

Ensuite, l’huissier de justice est seul compétent pour faire exécuter la décision de justice, or, le locataire peut être absent ou résister à l’expulsion. Dans ce cas, les conditions d’intervention de l’huissier de justice sont strictement règlementées puisque ce dernier ne peut pas, en règle générale, entrer dans les lieux sauf sous certaines conditions. Cela peut donc rapidement tourner au cauchemar et votre locataire pourrait rester dans les lieux pour une durée interminable.

En dernier recours, l’huissier peut requérir l’aide de la force publique par l’intermédiaire du Préfet. Néanmoins, le Préfet peut refuser le concours de la force publique en motivant cette décision.

Vous l’aurez bien compris, l’expulsion de votre locataire n’est pas une mince à faire. Par conséquent, avoir un avocat expert en droit immobilier constituera une aide précieuse qui pourra vous faire obtenir gain de cause et spécialement si vous vous entourez de ce professionnel du droit dès le début de la procédure et plus particulièrement dès le premier impayé. En définitive, Avocats Picovschi fort de son expérience accrue en droit immobilier effectuera toutes les démarches nécessaires à l’expulsion de votre locataire et vous accompagnera et vous conseillera tout au long de la procédure pour que votre affaire ait les meilleures chances de réussite.

Le 14/01/2013

 

Cet article est mis en ligne à des fins d'information du public et dans l'intérêt des justiciables. Il est régulièrement mis à jour, dans la mesure du possible. En raison de l'évolution permanente de la législation en vigueur, nous ne pouvons toutefois pas garantir son application actuelle et vous invitons à nous interroger pour toute question juridique ou problème concernant le thème évoqué au 01 56 79 11 00. En aucun cas le Cabinet ne pourra être tenu responsable de l'inexactitude et de l'obsolescence des articles du site.

Vous voulez plus d'informations ?

Plus de conseils ? Appelez-nous.

+33 (0)1 56 79 11 00

90 av. Niel - 62 & 69 rue Ampère 75017 Paris

Votre avis nous intéresse

Le responsable de traitement des données à caractère personnel collectées sur le présent site Internet est Gérard PICOVSCHI, Avocat au Barreau de Paris. Les informations recueillies font l'objet d'un traitement informatique destiné à respecter nos obligations déontologiques et à prévenir d'éventuels conflits d'intérêts.Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d'un droit d'accès et de rectification aux informations qui vous concernent, que vous pouvez exercer en vous adressant au service Informatique et Libertés : 69 rue Ampère, 75017 Paris (e-mail : avocats[at]picovschi.com). Vous pouvez également, pour des motifs légitimes, vous opposer au traitement des données vous concernant.