Version ordinateur
Posez-nous vos questions pour aller plus loin

Home > Achat vente Immobilière

Avantages fiscaux, les nouveaux dispositifs d'investissement immobilier

| Publié le 07/02/2013

Ecrit par : Alexandra Gherardi, Juriste, Avocats Picovschi

SOMMAIRE

L’année 2013 annonce de nombreux changements, notamment en matière immobilière. Certains dispositifs tendent à disparaître pour laisser la place à d’autres plus avantageux. Avocats Picovschi, expert du droit fiscal et du droit immobilier, vous expose ces différentes mesures afin que vous puissiez choisir au mieux le dispositif qui vous convient.

La création du dispositif DUFLOT

La flambée des prix de l’immobilier est un vrai calvaire pour les investisseurs surtout concernant la réduction d’impôts qui ne s’avère pas toujours très avantageuse. Ainsi, le dispositif SCELLIER qui permettait en 2012 de réduire ses impôts à hauteur de 13% sur neuf ans a disparu. Le nouveau dispositif dit DUFLOT est bien plus avantageux en ce qu’il offre une réduction d’impôts de 18% en contrepartie des critères d’exigence : les loyers sont encadrés et les ressources des locataires ne peuvent excéder certains plafonds.

Cette nouvelle est réjouissante mais pas pour toute la population car les villes éligibles quant à ce dispositif sont celles où la demande de logement est la plus importante.

Ce propos peut être illustré par un exemple simple : En 2012, le prix moyen d’un logement neuf était de 250 000 euros, la réduction d’impôt du dispositif SCELLIER de 13% permettait donc de réduire ses impôts de 32 500 euros sur neuf ans. Si l’on prend le même cas mais que l’on applique le dispositif DUFLOT de 18%, l’avantage fiscal sera alors de 45 000 euros.

Quelques autres conditions ont été posées par le décret mais elles sont quelque peu mineures par rapport aux avantages évoqués. N’hésitez pas à vous renseigner auprès d’un avocat compétent en la matière pour vous guider et effectuer avec vous les simulations nécessaires à l’acquisition de votre futur logement.

La loi CENSI-BOUVARD prolongée

Cette loi a eu un succès considérable et cela a eu pour conséquence qu’elle a été prolongée pour une durée de quatre ans, soit jusqu’au 31 décembre 2016. Pour quelle raison cette loi a-t-elle été si populaire ? Pour la simple et bonne raison qu’elle procure un avantage fiscal de 11% sur le prix du bien payé HT, frais d’actes compris, plafonné à 300 000 euros.

En outre, cette loi permet la défiscalisation en résidence gérée et ses conditions avantageuses sont également reconduites jusqu’en 2016. Quelles sont ces résidences gérées ? Cela concerne par exemple les résidences de tourisme, les résidences d’affaire, les résidences séniors, les résidences étudiants… etc.

Ainsi, si vous achetez un logement neuf ou en rénovation qui est meublé et équipé dans une résidence gérée et que vous le donnez en location par bail commercial pendant 9 ans minimum, vous pouvez bénéficier de ce dispositif de défiscalisation CENSIER-BOUVARD.

Les deux dispositifs qui ont été évoqués se révèlent être très avantageux. Néanmoins, une personne non expérimentée en matière fiscale peut se retrouver perdue au milieu de toutes ces dispositions fiscales. Ainsi, Avocats Picovschi, fort de son expérience dans ce domaine, peut vous conseiller et vous guider pour l’acquisition de votre bien immobilier et vous faire état de tous les avantages et surtout conditions nécessaires à la réussite de votre investissement.

Le 07/02/2013

 

Cet article est mis en ligne à des fins d'information du public et dans l'intérêt des justiciables. Il est régulièrement mis à jour, dans la mesure du possible. En raison de l'évolution permanente de la législation en vigueur, nous ne pouvons toutefois pas garantir son application actuelle et vous invitons à nous interroger pour toute question juridique ou problème concernant le thème évoqué au 01 56 79 11 00. En aucun cas le Cabinet ne pourra être tenu responsable de l'inexactitude et de l'obsolescence des articles du site.

Votre avis nous intéresse

Le responsable de traitement des données à caractère personnel collectées sur le présent site Internet est Gérard PICOVSCHI, Avocat au Barreau de Paris. Les informations recueillies font l'objet d'un traitement informatique destiné à respecter nos obligations déontologiques et à prévenir d'éventuels conflits d'intérêts.Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d'un droit d'accès et de rectification aux informations qui vous concernent, que vous pouvez exercer en vous adressant au service Informatique et Libertés : 69 rue Ampère, 75017 Paris (e-mail : avocats[at]picovschi.com). Vous pouvez également, pour des motifs légitimes, vous opposer au traitement des données vous concernant.